Chape sur dalle en béton : pose, types et applications

chape sur dalle en béton

Souvent confondue avec la dalle béton, la chape est une couche à part entière qui possède un rôle spécifique dans la construction et possède différentes utilisations. Découvrez de quoi il s’agit exactement et comment se fait la pose.

Qu’est-ce qu’une chape sur dalle béton ?

On entend souvent dire chape de béton et chape béton, mais ce sont des termes abusifs. C’est en effet la dalle qui est faite de béton, soit un mélange de gravier, ciment, sable et eau. La chape quant à elle est constituée de mortier, soit de ciment, sable, eau et parfois d’autres matières, mais pas de gravier. Elle n’est pas structurelle comme la dalle et assure plutôt la finition de celle-ci, en plus d’autres usages utiles comme on verra par la suite. Et selon ces usages, la chape sur dalle beton doit avoir une épaisseur de 3 cm minimum. On distingue aussi entre la chape traditionnelle et celle liquide, puis entre les chapes fluides en ciment et en anhydrite.

Chape traditionnelle et chape fluide : quelle différence ?

La chape traditionnelle et la chape fluide présentent des différences à tous les niveaux : composition, production, application et finition. Tout d’abord, la chape traditionnelle dite classique est composée de mortier (mélange de sable, ciment et eau) et se fabrique à la bétonnière par des maçons. La pose est manuelle tirée ensuite à la règle pour niveler, une tâche fastidieuse et nécessitant un véritable savoir-faire. Contrairement à la chape fluide qui se fabrique en centrale à béton, livrée en camion-toupie au chantier et simplement coulée sur le support. Il y a cependant un certain nombre d’étapes à suivre selon la raison d’application, notamment si la pose se fait directement sur la dalle ou non.

Quelles sont les utilisations d’une chape sur dalle béton ?

Le premier rôle de la chape fluide est d’achever la finition de la dalle en béton et éventuellement assurer la mise à niveau du sol. Elle est particulièrement efficace dans ce cadre, bien plus que la chape traditionnelle qui doit finie manuellement. La chape fluide quant à elle utilise du mortier auto-nivelant. On note que la mise à niveau du sol est indispensable pour pouvoir poser un revêtement, par exemple du carrelage, du parquet ou une moquette, en construction ou en rénovation. L’utilité de la chape sur dalle en béton ne s’arrête pas là, elle peut aussi servir de support pour l’installation d’un système de chauffage, de gaines ou de câbles. L’utilisation d’une chape fluide pour un plancher chauffant est d’ailleurs exigée si l’installation est alimentée par un système d’énergies renouvelables, afin de respecter les critères BBC (Bâtiment basse consommation) imposés par la Réglementation Thermique 2012.

Comment poser une chape sur une dalle en béton ?

On peut distinguer entre 4 solutions différentes pour la pose de la chape. Il y a la chape rapportée adhérente qui est coulée directement sur la dalle en béton durci. Il n’est donc pas possible de placer un isolant entre les deux. La chape incorporée adhérente quant à elle s’applique sur le béton encore frais, destinée aux sols très sollicités comme les dalles industrielles et nécessitant un savoir-faire particulier. On retrouve aussi des chapes désolidarisées de plus en plus populaires, car simples à poser et permettant d’autres applications que la mise à niveau de la dalle. Un film polyane ou un lit de sable est placé en premier pour constituer une couche de désolidarisation, ce qui permet de limiter la fissuration de la chape au futur. On parle également de chapes flottantes qui sont entièrement désolidarisées du support et des parois.

Ciment ou anhydrite : quel type de chape fluide choisir ?

Comme indiqué avant, la chape fluide peut être composée de ciment ou d’anhydrite, parmi d’autres matériaux évidemment. L’anhydrite est celui utilisé en premier, apparu à la fin des années 80 sur le marché français. Il présente plusieurs avantages dont sa conductivité thermique élevée et son faible retrait. Mais son délai de séchage peut s’élever à plusieurs semaines (une semaine par cm d’épaisseur jusqu’à 4 cm et 2 semaines par cm au-delà). Ce qui incite de plus en plus de personnes à choisir la chape en ciment qui offre un délai de séchage beaucoup plus court en plus d’être très robuste.

La pose d’une chape fluide est simple certainement, mais elle doit être confiée à des professionnels pour un résultat final de garantie. Bien choisir son poseur de chape est également important.

Facebook Comments